5 conseils pour mener un entretien de recrutement de cadre dirigeant

28 août 2021

Un cadre dirigeant ne se recrute pas comme n’importe quel candidatL’entretien va bien au-delà de la simple vérification des compétences, dans une fonction où le leardership, les capacités organisationnelles et l’autonomie totale jouent un rôle primordial. Le recruteur doit donc avoir toutes les clés en main pour mener cet entretien d’une main de maître, en ne négligeant aucun des larges aspects que ces postes stratégiques représentent. Aujourd’hui, Honoré Associates vous donne 5 conseils pour mener les entretiens de vos cadres dirigeants.

 

Bien mener l’entretien d’un cadre dirigeant pour un recrutement de qualité

Pour une entreprise, recruter un cadre dirigeant est une étape délicate, à laquelle il convient d’appliquer le plus grand soin. Par exemple et pour performer dans un poste stratégique, le cadre dirigeant doit entre autres faire preuve d’un savoir-faire technique à la hauteur des missions qui lui seront confiées. Outre cet aspect opérationnel, on dénombre aussi des qualités indispensables comme la parfaite compréhension des enjeux de l’entreprise d’accueil, une indépendance certaine dans l’organisation de son emploi de temps, ou encore la capacité à prendre des décisions importantes en toute autonomie.   Recruter un cadre dirigeant ne se fait donc pas à la légère, d’autant plus lorsque l’on connaît le coût d’un recrutement raté. La rémunération que l’on lui attribuera sera l’une des plus élevées de l’entreprise, du fait de ses hautes responsabilités : le contrecoup financier, ainsi que les problématiques de crédibilité suite à un onboarding non concluant, peuvent donc être désastreux.   Afin de mener vos entretiens de recrutement d’une main de maître, Honoré Associates vous donne aujourd’hui 5 conseils, tirés de notre expertise dans le recrutement Executive Search. 

 

5 Conseils pour mener l’entretien d’un cadre dirigeant

 

#1 Préparer en amont l’entretien d’un cadre dirigeant

Un entretien de recrutement est généralement une étape stressante pour un candidat, et ce peu importe son niveau dans la hiérarchie de l’entreprise. On oublie cependant que côté recruteur, mener ce type d’entretien ne se prend pas à la légère et nécessite une large préparation en amont, notamment quand il s’agit d’un choix décisif pour l’entreprise. L’entretien d’un cadre dirigeant doit donc s’anticiper au maximum, l’objectif étant de pouvoir accueillir le candidat dans de bonnes conditions, tout en ayant déjà une idée très précise de son parcours, mais aussi de ses pistes d’évolution.  Pour ce faire, nous vous conseillons dans un premier temps de ne pas vous cantonner à l’analyse du CV à la loupe, car bien souvent, ces profils à haut niveau n’ont plus besoin de coucher leurs compétences sur papier ; l’expérience parle d’elle-même. Heureusement, la plupart de ces cadres dirigeants possèdent un compte LinkedIn, via lequel vous aurez accès à toutes leurs expériences et centres d’intérêt. Prêter attention aux recommandations données et dont a bénéficié ce profil de haut niveau peut également vous en dire beaucoup sur la personnalité du candidat, et donc vous permettre d’adapter votre approche. Enfin, analyser le réseau, ainsi que les interactions de cette personne vous aiguillera pour accorder votre ton et vos questions lors de l’entretien.  Après cette première phase de connaissance virtuelle sur les réseaux sociaux, qui vous servira à compléter votre perception du candidat, il vous faudra réfléchir à la manière dont vous allez lui présenter l’entreprise, ainsi que le poste pour lequel il serait pressenti. Trouver le bon angle, et les arguments qui feront mouche pour un candidat spécifique ne s’improvise pas : c’est un travail rhétorique certain, qui demande de connaître le candidat et ses aspirations, mais aussi de se préparer à d’éventuelles objections.   

 

#2 De l’importance de la confiance

Après la première prise de contact téléphonique, reste une étape cruciale : la rencontre de ce profil à haut niveau. Comme l’a dit l’homme de lettres David Swanson, “Vous n’aurez jamais une deuxième chance de faire une bonne première impression”, et cette phrase trouve tout son sens lorsque l’on parle d’une première rencontre entre un cadre dirigeant et une entreprise en demande !   La clé est donc de générer de la confiance, entre le candidat et vous, et plus largement, l’entreprise. Quelques bases sont donc à prioriser : d’un point de vue pratique, il est impératif de recevoir le candidat dans une salle calme, moderne et accueillante, qui sera le premier reflet de votre entreprise. La proposition d’une boisson est également primordiale, afin d’afficher votre considération pour le candidat, et commencer l’échange sur une base sereine.    Côté contenu, nous vous conseillons de miser un maximum sur la transparence : Il est important d’aborder dès le début de l’entretien de recrutement les points qui vont être abordés étape par étape, afin de donner au candidat une vision claire et sans ambiguïté de l’entrevue et de son déroulement. Cela permettra à ce profil spécial d’éviter les effets de surprise, mais aussi d’anticiper ses réponses, et donc de le mettre plus à l’aise. Ensuite, humaniser l’entreprise, en présentant son histoire, son équipe, ses temps forts et son expertise, sans oublier ses faiblesses, favorisera la projection du candidat, tout en générant la confiance, par la transparence.   

 

#3 Évaluer un cadre dirigeant

Après avoir clairement explicité le déroulement de l’entretien de recrutement et mis en place un climat de confiance entre le candidat et vous-même, il va vous falloir évaluer le candidat, afin de définir si oui ou non, il pourrait exceller au sein du poste que vous lui proposez. Cependant et dans le recrutement Executive Search, évaluer les qualités d’un candidat diffère en tout point de l’exercice lambda, consistant à poser des questions, et à vérifier des connaissances.   Premièrement, et lors d’un recrutement classique, le rôle du candidat se cantonne généralement à une présentation rapide de son parcours, avant de répondre à une série de questions, posées par le recruteur. Un cadre dirigeant n’a pas besoin d’exposer l’ensemble de son parcours scolaire et professionnel, car pour ces recrutements de haut niveau, le recruteur a d’ores et déjà une vision claire de ces éléments fondamentaux. Par ailleurs, un cadre dirigeant n’a généralement plus rien à prouver en ce qui concerne les hard skills, de par les différents postes à responsabilités qu’il a occupés. Ici, votre objectif sera donc plutôt d’appréhender les motivations du candidat, sa vision de l’entreprise, et surtout, sa manière de travailler. Pour mener l’entretien d’un cadre dirigeant, il vous faudra avant tout identifier ses soft skills, en prêtant une grande attention à ses réactions, son ton, mais aussi en essayant d’avoir son retour d’expérience sur des cas concrets, afin de visualiser ses réactions face à une difficulté.   

 

#4 Présenter l’offre d’emploi 

Après avoir fait connaissance avec le candidat, discuté des grandes lignes du poste, ainsi que de l’histoire de l’entreprise d’accueil, il s’agira de lui présenter en détail l’offre d’emploi pour laquelle il est pressenti. Pour ce faire, il est important de revenir sur le contexte de l’entreprise, mais aussi de dédier un temps considérable aux détails des missions, afin de bannir toute ambiguïté du poste. Ces choix de carrière sont aussi importants pour un cadre dirigeant que pour une entreprise : chaque aspect du poste doit donc être soigneusement évoqué avant une quelconque prise de décision.  Durant cette partie de l’entretien, c’est majoritairement le cadre dirigeant qui posera les questions. Il est donc primordial pour un recruteur de connaître sur le bout des doigts chaque mission, enjeu et détails du poste. Votre crédibilité en dépend, et la profondeur des questions vous aidera également à évaluer la motivation du candidat. De cette façon, le cadre dirigeant se fera une bonne idée de l’environnement de travail, de ses futures missions, et pourra ainsi se projeter, ou non. Cette mise en situation est essentielle afin d’évaluer la motivation du candidat. 

 

#5 Conclure l’entretien d’un cadre dirigeant

Conclure un entretien est une étape aussi importante que son ouverture. En effet, cognitivement parlant, il s’agit de la dernière image que vous allez laisser dans l’esprit de ce candidat hors normes : il est donc primordial de terminer sur une note positive et plus décontractée. Pour ce faire, nous vous conseillons d’aborder la question de la rémunération si ce n’est pas déjà fait, ou encore de lui présenter les avantages annexes qu’il aura dans l’entreprise, comme l’accès possible aux actions, la retraite au capital, ou encore les avantages en nature.   Pour conclure et continuer de miser sur un échange en toute transparence, effectuer un bilan de l’entretien avec l’interlocuteur peut vous permettre d’avoir un aperçu de la suite du processus de recrutement, tout en vous donnant des éléments pour adapter votre argumentaire, lors d’un potentiel second entretien. 

 

webinar executive search

Article rédigé par aucun auteur

Article rédigé par aucun auteur